Le miscanthus : un riche couvert faunistique

Une intégration respectueuse de l’éco-système

Lisière de Miscanthus (septembre

En place toute l’année, le miscanthus constitue un bon couvert refuge et un abri hivernal intéressant pour le petit gibier.

Dès la seconde année, ce couvert est pauvre en adventices mais très riche en invertébrés (insectes, araignées,lombrics…).

Un calendrier des opérations agricoles respectueux des périodes de pontes.

 

Un couvert modulable

Bande de miscanthus de 16 m

Planté à une faible densité, ce couvert reste circulant pendant toute la durée de la culture (densité d’environ 10 000 plants/ha).

Planté en bandes plus denses (environ 15 000 plants/ha,il constitue une excellente barrière d’envol.



 

Un véritable atout écologique

Faisan en bordure de miscanthus

Bonnes pratiques agricoles (très faibles apports d’intrants).

Protection de la qualité de l’eau.

Corridor écologique.

Couvert relais au moment des moissons.

Protection des sols contre les érosions.

Plante pérenne, stérile et non-invasive.

 

Les avantages du miscanthus en couvert faunistique

Une fréquentation importante de gros et petits gibiers, la récolte en mars/avril pouvant être la seule intervention de l'année mais ne présentant pas de caractère obligatoire.

Parcelle de miscanthus en hiverUn élément de lisière fixe favorable à la faune, qui créé une mosaïque de cultures permettant la circulation,notamment des insectes polyphages comme les carabes, précieux auxiliaires de l'agriculture.

Un couvert relais au moment des moissons, contre les prédateurs ou les intempéries.

Un faible entretien : graminée pérenne ne nécessitant aucune intervention culturale après la plantation.

La récolte n’est pas obligatoire chaque année.


En place toute l’année, avec une riche microfaune,le miscanthus est un bon couvert pour le refuge, la nidification et le nourrissage.

Une valorisation économique possible des produits récoltés chaque année.

Informations supplémentaires